Rapport: Le Trafic issu des Réseaux Sociaux à plus que Doublé en 2013

La plateforme sociale de partage Shareaholic vient de publier un rapport comparant le trafic issu des moteurs de recherche et celui issu des réseaux sociaux, au cours des 13 derniers mois. Bien que les moteurs de recherche soient des outils matures et que les réseaux sociaux restent assez jeunes, les tendances montrent clairement un début de déclin pour les premiers et une explosion pour les seconds.

En novembre 2012, les moteurs de recherche ont représenté près de 42% du trafic alors que les réseaux sociaux n’ont atteint à peine plus de 11%. En novembre 2013, le trafic des moteurs recherche a baissé de quelques points, tandis que le trafic des réseaux sociaux a plus que doublé.

Shareaholic-search-traffic-vs-social-referrals-chart-Dec-2013

Voici les deux principales conclusions tirées par Shareaholic de ces résultats:

[list type=”check”]

  • L’apogée des moteurs de recherche est terminé, c’est un canal mature. Le taux de visite par recherche organique sur les sites des éditeurs a diminué de 6%. Les moteurs de recherche sont plus susceptibles de connaître une croissance drastique de leurs parts de marché interne, qu’ils ne le sont de voir une croissance substantielle dans le marché global. Cela est dû au fait que tout le monde utilise déjà un moteur de recherche quand il a besoin d’informations.
  • Les réseaux sociaux semblent avoir du mal à percer, mais les choses ne font que commencer. Le référencement via les cinq premiers réseaux sociaux a plus que doublé (jusqu’à atteindre 111% au fil des années) ! Les gens sont plus actifs que jamais sur les réseaux sociaux. Pourtant les réseaux sociaux sont loin d’être en pleine maturité: ça n’est que le début.

[/list]

 

Ces observations ne sont pas particulièrement étonnantes, mais le tableau ci-dessous résume bien la situation dans son ensemble:

Shareaholic-search-traffic-vs-social-referrals-graph-Dec-2013

Alors que les résultats des moteurs recherche stagnent (la perte de 6 points peut facilement être rattrapée sous quelques mois), il est intéressant de constater la remontée des réseaux sociaux. Mais cela n’est pas dû au simple fait que les utilisateurs aient tendance à n’utiliser qu’un seul moteur de recherche alors qu’ils fréquentent généralement plusieurs réseaux sociaux: non, la principale raison est que les questions posées à un moteur de recherche trouveront une réponse bien plus pertinente si elles sont soumises à un réseau d’amis, à des collègues, à des fans, etc.

Ces résultats et l’arrivée de Colibri souligne l’importance grandissante d’une campagne webmarketing axée sur les réseaux sociaux. Ils amènent une nouvelle façon de concevoir le référencement: le budget et les efforts ne doivent plus être entièrement concentrés sur le SEO.

Laisser un commentaire